Heritage Community Foundation Presents
Alberta Online Encyclopedia
  This Site
The Encyclopedia    
When Coal Was King
Industry, People and Challenges
Heritage Community Foundation, Year of the Coalminer, Albertasource and Cultural Capital of Canada logos

Home     |      About     |      Contact Us     |      Sponsors     |      Sitemap     |      Search

spacer
spacer
Santé et sécurité
quicklinks
quicklinks


[Click here for text in English]

La réglementation de l’industrie minière en Alberta et en Colombie Britannique est la réflexion de l’intérêt des autorités à fournir un environnement stable où l’industrie peut prospérer et attirer des investisseurs, et où réduire le danger des accidents et leur impact sur la vie et la propriété. Si l’État cherche à coopérer avec l’industrie d’extraction de la houille, ses politiques mettent parfois ses fonctionnaires en conflit avec les propriétaires. En conséquence, l’équilibre est précaire entre la mise en exécution et la négligence, particulièrement avant la Première Guerre mondiale, lorsque beaucoup d’accidents ont lieu parce que la réglementation n’est pas respectée.

Les normes et règlements sécuritaires, également en Colombie Britannique et en Alberta, ont été initiés tôt et sont devenus plus complexes avec le temps. La première loi concernant le charbonnage dans la région, est le Coal Mines Act de la Colombie Britannique, en 1877, institué pour les mines de charbon de l’île de Vancouver. Se basant sur les lois dans d’autres juridictions en Amérique du Nord et en Europe, plus tard, les provisions de cette loi seront imposées aux mines du versant du côté de la Colombie Britannique du pas du Nid-du-Corbeau. En 1899, un département des mines est créé en Colombie Britannique avec une section à part concernant les mines de charbon, en conséquence de l’importance croissante du secteur houiller. Dans une région qui, plus tard, allait devenir l’Alberta, la première réglementation des exploitations houillères est une ordonnance territoriale en 1893 qui est basée surtout sur la législation en Colombie Britannique et ailleurs. Après la création de la province de l’Alberta, le Coal Mines Act de 1906 instaure une direction générale des mines pour accumuler des statistiques et surveiller l’industrie.1

Dans les deux provinces, la mise en vigueur des règlements dépend du système d’inspection. Une équipe d’inspecteurs est chargée de visiter chaque mine périodiquement. L’intérêt de l’État est partagé entre le besoin de sécurité et la crainte de gêner au profit des entreprises. Avant la Première Guerre mondiale, le système n’est pas efficace et les provinces ne fournissent pas suffisamment de fonds. Les inspecteurs doivent confronter l’hostilité des gérants lorsqu’ils visitent les mines et constatent les efforts de contourner les règlements inconvénients. La situation est particulièrement mauvaise en Alberta, où se produit le sinistre de Bellevue de 1910, ainsi qu’un certain nombre d’accidents graves.2

L'hôpital Galt, maintenant le musée Sir Alexander Galt, était la place où les mineurs blessés étaient transportés après avoir été sauvés. Le personnel professionnel et infirmier à l'hôpital sont devenus experts dans le traitement de chocs, bras, jambes, côtes et bassins cassés, et d'autres blessures tels que ceux-làs. La raison que les professionnels étaient tellement bons est parce qu'ils avaient tellement d'opportunités de se pratiquer.La réaction des provinces face à un grand nombre de sinistres est d’améliorer le règlement et la mise en vigueur de la sécurité. Des provisions pour des opérations de sauvetage sont mises en place peu avant la Première Guerre mondiale. En 1915, la Colombie Britannique prend l’initiative dans une campagne de "sécurité d’abord" qui vise à éduquer les mineurs et les autres employés de l’industrie. Après 1918, on améliore l’aspect sécuritaire dans les deux provinces, lorsque les mineurs et les gérants sont également encouragés de se rendre compte de leur rôle dans la mise en place d’un environnement de travail sécuritaire.3 Les accidents ne peuvent jamais être complètement évités. Le danger est intégral aux conditions physiques de l’industrie minière, mais peu à peu, des pratiques sécuritaires lui donnent une meilleure réputation.

William N. T. Wylie, « Coal-Mining Landscapes: Commemorating Coal Mining in Alberta and Southeastern British Columbia », une étude sur la commémoration de l'industrie houllière en Alberta et dans le sud-est de la Colombie-Britannique préparée pour la Commission des sites et monuments historiques au Canada, l'Agence Parcs Canada, 2001

Voir aussi: L'industrie houllière—Aperçu, La croissance rapide, Les terrains de charbon domestique et de chaudière, L'industrie en déclin (1914-1947), Effrondrement et renaissance, L'établissement de l'Ouest, Questions et défis—Aperçu, Entreprenariat, Technologie, Techniques souterraines, La technologie de surface, Extraction à ciel ouvert, Les effets sociaux, Unions, Implantation et gains syndicaux (1882-1913), Mouvement révolutionnaire (1914-1920), Complications et difficultés (1921-1950), Compagnies houillières, Les gens des mines de charbon, La classe moyenne, Les mineurs et le gouvernement local, Politiques et économie, Effets environnementaux, Santé et sécurité—Aperçu, Les relations entre l’État et les ouvriers, L'Etat et le développement après 1918.

 

bottom spacer

Albertasource.ca | Contact Us | Partnerships
            For more on coal mining in Western Canada, visit Peel’s Prairie Provinces.
Copyright © Heritage Communty Foundation All Rights Reserved