Heritage Community Foundation Presents
Alberta Online Encyclopedia
  This Site
The Encyclopedia    
When Coal Was King
Industry, People and Challenges
Heritage Community Foundation, Year of the Coalminer, Albertasource and Cultural Capital of Canada logos

Home     |      About     |      Contact Us     |      Sponsors     |      Sitemap     |      Search

spacer
spacer
Les syndicats
quicklinks
quicklinks


[Click here for text in English]

Entre les années 1880 et 1950, les mineurs sont impliqués dans une série de conflits avec les gestionnaires, et avec l’ordre établi en général. L’affrontement est lié aux différences d’intérêts et de traditions des mineurs et des propriétaires. Pendant que les propriétaires cherchaient à réduire le coût de la main-d’oeuvre, les travailleurs tâchaient de mouler leur environnement de travail d’après leurs intérêts particuliers, et d’augmenter leur revenu. Les mineurs s’exprimaient en terme d’organisation syndicale et par mesure de grève; dans ce processus une forme virulente d’idéologie radicale est émergée. Durant les luttes répétées, l’État a aussi joué un rôle clé, intervenant pour décourager des arrêts de travail qui causaient des ruptures de production à cause de l’importance économique de l’industrie. Les fonctionnaires de l’État préféraient généralement des compromis, mais, en certaines occasions, ils ont démontré leur préférence pour la position des gérants.1

Le conflit était nourrit par des conditions du charbonnage qui permettaient que les mineurs soient particulièrement indépendants et conflictuels par rapport à la gestion. Premièrement, ils travaillaient dans un monde souterrain de chambres dispersées, où ils jouissaient d’une liberté considérable, et où le contrôle gestionnaire ne pouvait pas s’imposer facilement. Cette liberté était augmentée, dans le cas des mineurs qualifiés, qui étaient abatteurs au front de taille de charbon, parce que contrairement aux autres hommes sur le chantier, qui étaient payés de l’heure, ils avaient des contrats individuels avec les propriétaires et étaient payés par la quantité de charbon extrait, mesuré par le tonnage ou le cube total. Les mineurs qualifiés n’étaient pas, parlant strictement, des employés de la compagnie et avaient le droit de déterminer beaucoup de leurs conditions de travail, surtout durant les premières années de l’industrie. De plus, cette situation, qui existait traditionnellement dans les mines d’Europe ainsi qu’aux États Unis, avait engendré une culture de fierté et de solidarité, que beaucoup des émigrants connaissaient déjà dans leur pays d’origine avant qu’ils viennent travailler dans les mines de charbon de l’Ouest canadien.2

Dans la région, l’histoire de la lutte des mineurs pour des meilleurs gages et conditions de travail se divise en trois étapes. Durant la première période, avant la Première Guerre mondiale, les unions apparaissent, et atteignent des gains considérables, surtout après 1898 dans le pas du Nid-du-Corbeau, où se situaient les plus grandes exploitations. Les mineurs et les entrepreneurs étaient d’accord de faire des compromis à cause de l’état relativement instable de leur industrie. Durant la deuxième étape – la période relativement brève jusqu’en 1920 – les travailleurs rejoignent leur plus grand succès monétaire, et leur radicalisme croissant est un court, mais dramatique, défi à la dominance du capitalisme. Durant la période prolongée qui suit – jusqu’en 1945 – les mineurs sont forcés de se mettre sur la défensive, la solidarité du syndicat est ébranlée, et pour un certain temps, certains des gains financiers sont perdus. L’influence des mineurs s’amoindrit durant les années cinquante avec l’effondrement de l’industrie.
 

William N. T. Wylie, « Coal-Mining Landscapes: Commemorating Coal Mining in Alberta and Southeastern British Columbia », une étude sur la commémoration de l'industrie houllière en Alberta et dans le sud-est de la Colombie-Britannique préparée pour la Commission des sites et monuments historiques au Canada, l'Agence Parcs Canada, 2001

Voir aussi: L'industrie houllière—Aperçu, La croissance rapide, Les terrains de charbon domestique et de chaudière, L'industrie en déclin (1914-1947), Effrondrement et renaissance, L'établissement de l'Ouest, Questions et défis—Aperçu, Entreprenariat, Technologie, Techniques souterraines, La technologie de surface, Extraction à ciel ouvert, Les effets sociaux, Unions, Implantation et gains syndicaux (1882-1913), Mouvement révolutionnaire (1914-1920), Complications et difficultés (1921-1950), Compagnies houillières, Les gens des mines de charbon, La classe moyenne, Les mineurs et le gouvernement local, Politiques et économie, Effets environnementaux, Santé et sécurité—Aperçu, Les relations entre l’État et les ouvriers, L'Etat et le développement après 1918.
 

bottom spacer

Albertasource.ca | Contact Us | Partnerships
            For more on coal mining in Western Canada, visit Peel’s Prairie Provinces.
Copyright © Heritage Communty Foundation All Rights Reserved